Un hatha yoga suprasensible

Hier soir, un monsieur est venue me trouver après le cours de yoga que je donne dans un centre de vacances en montagne. Serge n’a jamais fait de yoga, et ce soir, Monique, sa femme l’avait convaincu de venir essayer. Moustachu, bedonnant, l’air jovial avec le teint vif des marcheurs, il m’accoste autour du buffet, une assiette pleine de spaghettis bolognaise dans les mains.

« Oh, je voulais vous dire, je suis pas souple hein, mais je suis bien content, c’était très bien, vous êtes vraiment faite pour ce métier ! »

Quelques mots jetés par dessus un saladier rempli de tomates prédécoupées, au milieu du brouhaha du self bondé à l’heure du dîner, mais qui m’arrivent si clairs et si nets. Je souris, le remercie, et je vais m’asseoir pour observer ce que notre échange à déclenché.

J’ai erré. Pas scolairement, mon parcours a été très calme, bonne élève, sans histoires, discrète (je dirais obéissante et introvertie), mais mentalement. Émotionnellement, spirituellement. Je n’ai pas su ce à quoi me raccrocher, je n’ai rien souhaité, rien deviné, entr’aperçu de mon avenir, et choisir une voie professionnelle a été très difficile. Que voulez-vous faire, à 16 ans, quand vous n’avez rien expérimenté d’autre que la posture assise 8 heures par jour, à faire de votre mieux pour que les « adultes » soient satisfaits de vous ? Vous laissez les autres vous dire ce pour quoi vous êtes faite. Vous faites par défaut. Alors j’ai opté pour un BAC S, pour « ne pas me fermer de portes » et embrayé sur une fac de lettres.

Il me manquait trois choses dans ma vie.

De l’ouverture. De l’espace, de la respiration.

De l’équilibre, entre tous les différents aspects extrêmes de mon existence. Dans mes émotions.

Et par dessus tout, du sens.

Parce que me lever tous les matins sans savoir pourquoi, en voyant que, rien, même le quotidien, le jour qui se lève, les dossiers à rendre, les projets à construire, rien, rien, ne faisait sens alors.

Pourtant, j’étais sensée ET sensible. J’étais même hypersensible, touchée par tout, émotive et intensément réceptive. Trop Yin diraient mes profs plus tard. Excessivement empathique, malgré un bon sens dont je suis fière, et un discernement qui me permettait d’évoluer passivement sans m’engager dans rien, en jouant finement mes cartes touche-à-tout, adaptable et souriante.

Alors, prendre une direction professionnelle, c’était comme demander à un aveugle de dire quelle couleur il préfère. Mon âme ne vibrait que pour trouver des réponses aux mille questions qui m’assaillaient chaque jour, qui m’obsédaient chaque nuit, en insomnies larmoyantes et coups de déprime existentielle.

J’étais sensée et sensible, et je pensais que c’était ma faiblesse. Je pensais qu’être déterminée, insensible et un peu simple d’esprit m’aurait permis d’avoir une vie normale, équilibrée et apaisée. Je pensais que mon but dans cette vie, serait déjà de gérer mes rougissements intempestifs et de trouver quelqu’un qui supporte mon hypersensibilité. J’avais, sans le savoir, commencé une première étape fondamentale du développement personnel : l’introspection.

Et en me tournant vers l’intérieur, j’ai trouvé mes réponses.

En me tournant vers le dedans, j’ai mieux compris le dehors, mes liens avec les autres, les mécanismes inconscients ou non qui se jouaient chaque fois, j’ai perçu les subtilités de mon esprit, de mon être, j’ai approché à pas de loup mes peurs et mes faiblesses, mes blessures, pour panser depuis le cœur ce que l’âme confondait avec elle-même. En m’écoutant, en me donnant des permissions, en me confrontant, en m’explorant, j’ai percé ces voiles de croyances qui m’empêchaient d’y voir Claire. J’ai fait de la place, j’ai ouvert la lumière.

J’ai observé qui j’étais vraiment.

C’est là, seulement, que j’ai trouvé une direction. Et un sens.

Aujourd’hui, je souhaite proposer un hatha yoga inspiré de la tradition tantrique pour s’exercer à l’équilibre entre Ha (le Soleil, le Yang) et Tha (la Lune, le Yin), par une ouverture à l’énergie et la quête de sens.

Un yoga suprasensible.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s